N'en jetez plus.

[ C'est en secret le corps d'une ombre qui m'enivre à contrecœur. ]

18 avril 2011

Thèmes récurrents dans mes écrits du sucre et du feu.

Fume-moi, étourdis-moi, hypnotique coquine, dégourdissons-nous les jambes et l'esprit, les fourmis et le cafard, buisson ardent blafard sous les jupes qui tournent, attrape-moi si je t'attends, ralentis si j'accours, je t'amuse, si jolie môme en coton, et me prends les doigts dans les dentelles, comme dans le pot de confiture, la main dans le sac de la luxure qui me fait du gringue, du pied, de l'oeil, poursuis-moi chipie que je sois bonne joueuse, délicieuse perdante, suavement perdue, victime consentante, joyeusement vaincue, si... [Lire la suite]

20 mars 2011

Je ne dors pas près du radiateur, je rêve près de la fenêtre.

- Tu veux du Coca ? Blurps ! Désolée, le Coca ça me fait roter ! - C'est pas grave, moi ça me fait péter. (Laura et moi, la féminité incarnée à l'heure du déjeuner.)  - - (...) Je travaille à Vincennes. - Au zoo ? - Non, au bois ! (Question de Fenriz, ce ne sont pas les vacances, mais pas d'intelligence pour autant.)
01 octobre 2010

C'est magnifique d'être sympathique mais je ne le serai jamais.

J'ai toujours aimé les listes, leur côté à la fois déstructuré mais pourtant carré, fourre-tout et exhaustif, me plaît, me rassure, et souvent, comme c'est le cas maintenant, se prête bien à l'humour. En voilà une trouvée sur le site Shake List, déposée par un membre répondant au doux pseudonyme de Topinambour, dont j'ai du mal à épuiser totalement les qualités drolatiques (la liste), et par qui je serais monstrueusement flattée d'être abordée dans un monde parallèle (Topinambour), et qui s'intitule "Phrases pour être sûr de ne... [Lire la suite]
Posté par Daisy Rondelle à 08:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
14 août 2010

Le risque est mondial et l'Europe est déjà touchée.

Vous m'aurez à l'usurepar dépit par fêlurece sésamesa morsure son répitsont deux poids deux mesurescharrient varient bavuressavourez la censure sans saisir la césuresuccombez au désir de me déshéritersévissez sur le champ et alors je vous jureque mon corps mon cœur mon cerveau et mes restesmes ossements mes vaisseaux mes aigreurs et mes miasmesseront à vous ravissermonnez cerfs-volantssanctionnez survivantscomme un souffleur de vers je dors sur les caillouxaphone et sans le sou mes rêves ont tourné courbattu reposé à terre... [Lire la suite]
Posté par Daisy Rondelle à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 juillet 2010

Léchez-moi les babines, je chancelle.

Bel animal au loin sur moi tu louches de vous à moi j'avoue cet élan des pupilles m'en met l'autre à la bouche la bave aux lèvres là-bas les vôtres si loin je crois si rouges j'en tremble tremper frôler feuler de stupeur effleurer affleure la couleur du désir grandissant affolées pétillantes envolées déficientes les papilles palpitent de plaisir je miaule dans la gueule du loup qui m'embrasse le cœur entre les dents je chavire je savoure prendre ma langue à ton goût me suffoque je le savais ma supplique grand classique passe ton tour... [Lire la suite]
Posté par Daisy Rondelle à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 février 2010

Alors on danse, points de suspension.

TANGO / j'irai danser avec la nuit / mains sur ses hanches son corps enveloppant le mien / je respirerai le parfum de ses yeux la fureur de ses cheveux et je plierai ses reins au rythme de mes pas / TANGO / mes doigts joueront sur le clavier de son dos / nu / ce sera une musique frémissante et sauvage / je brûlerai elle rira j'en frémirai elle me repoussera / TANGO / et puis je la prendrai je lui tordrai les bras et / oui / je la déshabillerai / quatre heures après minuit / quand la fumée des cigarettes rasera les murs / j'arracherai... [Lire la suite]
Posté par Daisy Rondelle à 08:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 novembre 2009

Hello Goodbye.

Face à ce cortège de minuscules désagréments nocturnes dont le malaise, bien que se désagrégeant, persiste un peu de manière diurne, je voudrais faire glisser l'essuie-glace sur le pare-brise de mes humeurs.Ces souvenirs sur le bout de la mémoire, ma grisâtre ironie, mes cheveux gras, un goût de tournis neurasthénique pour me tenir compagnie, pluie dilettante et café froid je me promène dans le couloir à sens unique de mes pensées multimaniaques, de mes hantises polyphoniques.Me purger de la torpeur, expulser les pulsions, affûter les... [Lire la suite]
12 novembre 2009

Dernière séance.

Les débris le fracas du désir qui s'émousse me torturent toujours le dépit le fatras des envies qui s'évadent me séquestrent encore je m'intimide quand je me regarde penchée au dessus de mon épaule surplombant une page blanche si j'approfondis je sens que je lui fais peur le vide et le danger m'appellent je fais seulement semblant de temps en temps de ne plus entendre leurs suppliques insistantes litanies entêtantes des névroses qui m'habitent je ressens fréquemment l'imposture et l'élan d'en finir le manque est mon prénom le doute... [Lire la suite]
21 septembre 2009

Moi aussi, pardon, moi non plus.

Les lions mangent les gazelles, la neige tombe l'hiver et JR aime Elise.Ceci est un message délivré par le PMU des lapalissades. Vive le Roy. La poupée qui paraît attirée t'a touché c'est foutu, la belle envolée du retour à la case nulle part m'appelle, j'ai le néant qui tourne en boucle, la béance qui radote, la nostalgie qui stagne, les yeux couleur fatigue béate de mes nuits blanches nos coeurs sonnent faux séparés.Imprègne de moi la pulpe de tes doigts pour que tatouée sur ta peau tu emportes mon étreinte sur tes empreintes... [Lire la suite]