N'en jetez plus.

[ C'est en secret le corps d'une ombre qui m'enivre à contrecœur. ]

26 janvier 2012

Il était où, hein, le Youki.

j'en ai marre de ma tête, je me laisse pousser la barbe * je voudrais un wagon-lit dans le sens de la marche * je crois que les burqas ça me va pas trop, euh, les chapkas * alors je cherche et je trouverai cette fille qui me manque tant, alors je cherche et je trouverai cette fille qui me tente tant, qui me tente tant * bonjour, ici l'apocalypse, scénario catastrophe * cela ne devrait peut-être pas être permis de juger quoi que ce soit macabre quand l'on porte une écharpe de l'Olympique Lyonnais * qu'as-tu cherché quand tu m'as... [Lire la suite]

17 octobre 2011

Je ne suis pas folle vous savez.

"Une femme voulant se venger a fait croire à son ex qu'elle avait eu des jumeaux de lui, un garçon mort à la naissance et une fille qui allait très bien. Pour accréditer son histoire, elle a "volé" 82 photos du bébé d'une de ses "amies" Facebook pour les mettre sur son propre profil. Le boyfriend y a cru, jusqu'au jour où il a vu des photos de sa fille imaginaire sur le mur de quelqu'un d'autre. La véritable mère de l'enfant a voulu porter plainte mais le vol de photos de bébés ne représente pas un délit."
26 janvier 2011

Whatever, fuck it, but first, coffee.

Revue de presse :"Au fond de vous existe une formidable puissance d'amour - parfois de haine - qui vous fais demander toujours plus à vos partenaires, car vous ne pouvez appréhender l'amour qu'avec passion. OK, très bien, mais, cette semaine, ne cédez pas à votre goût de la contradiction, à votre insatisfaction chronique. Dédramatisez les situations, reposez-vous, reposez-nous !"Mon horoscope lunaire de cette semaine dans le dernier Elle."Il tue son père et le brûle dans la cheminée.Un homme d'une trentaine d'années a... [Lire la suite]
Posté par Daisy Rondelle à 19:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 janvier 2011

Ode à tout ce qui m'échappe, momentanément sans illustration.

Mes confuses à ceux que ma disparition, comme le E de Georges Pérec, comme à mon début et à ma fin, ont attristés, ennuyés, décontenancés, désolés, ou déçus, tant pis pour ceux qu'elle a fait fuir, abandonner, supprimer le lien de mon blog de leurs favoris, lâcher le morceau, tourner les talons, car me revoilà, pas telle le phénix renaissant de ses cendres, juste comme l'employée ordinaire qui a désormais un toit à elle, à condition d'en payer la moitié du loyer chaque mois au vrai propriétaire, au dessus de la tête, une chaise sous... [Lire la suite]
01 septembre 2010

Avec Cif, ce sont toujours les femmes qui font le ménage.

Merci Cif Crème de penser à nous les femmes, et uniquement à nous, en inventant de merveilleux produits afin de nous rendre la tâche (ménagère) plus aisée, moins ingrate, presque agréable, et en perpétrant dès le troisième mot par une lettre en trop à valeur de lapsus les plus vieux clichés misogynes qui, visiblement, ne sont pas encore sortis des esprits... Ménagères de moins de cinquante ans et féministes quelles que vous soyez, unissez-vous, le combat continue, l'on n'est pas sorties de l'auberge, ni de devant le lavabo ou... [Lire la suite]
30 juin 2010

C'est une maison extraordinaire.

Posté par Daisy Rondelle à 14:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 juin 2010

Coups de soleil et vieilles gothiques.

Cette semaine j'ai : vu Bon Jovi à Bercy aux frais de la princesse du marché noir, découvert la collection de shampoings d'un type qui a des cheveux plus compliqués que les miens, pris deux douches froides pour 6€ dont une dans une cabine trop proche d'un bonhomme qui s'astiquait en gémissant et psalmodiant "le saucisson le saucisson le saucisson", fait pipi popo en apesanteur au dessus du pipi popo papier babioles de milliers d'autres personnes dans des cabines de chantier, été déçue par Kiss mais überconquise par UDO et... [Lire la suite]
19 mai 2010

Julie, you know I love you truly.

"Je moisis à Mulhouse, je ne fais même pas d'efforts pour faire de nouvelles rencontres, les gens ici ont tous une tare cachée, quand ils semblent normaux tu apprends qu'ils adorent "Mozart l'Opéra Rock" ou qu'ils travaillent tous les soirs après les cours, ils me dépriment, je préfèrerais encore écouter ma grand-mère me parler de la confection des nems, c'est dire..."
12 mars 2010

Je déteste quand Johnny Depp m'appelle quand je suis au lit avec Jude Law.

- Comment t'as trop mauvais goût !!! Alors que tu as un beau chevelu à tes pieds... Pff...- Je suis d'accord, c'est pour cela que quand c'est JR qui m'appelle quand je suis au lit avec Jude Law, je décroche direct !- De toute façon Elise sait que si elle ne décroche pas vite, je viendrai en personne m'assurer que tout va bien chez elle. Jude Law, c'est qu'un pédé, je lui casse le nez !- C'est moi le pédé à qui tu casses le nez, sale brute. Pour la peine je vais venir me coucher tiens.- Ben pourquoi quand t'es au lit avec moi tu ne... [Lire la suite]
Posté par Daisy Rondelle à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 février 2010

Des aléas du covoiturage, première.

- Attendez, j'ai des belles phrases sur mon portable... Aaah ! "Inutil troncat", c'est du latin, "tronquer l'inutile", se débarrasser du superflu, ne pas être futile...- Hmm.- ...- Il faudra que je m'arrête à Gamako, je dois refaire du stop là-bas pour aller à Cologne, c'est une station, Gamako.- Gamako ? Tu es sûr ?- Jamais entendu parler...- Oui oui, Gamako.- ...- Tu as l'air d'une fille qui passe du temps sur Internet.- Ah ? Euh, merci bien, non, pourquoi ?- Oh, ton comportement... Normalement, en psychologie... [Lire la suite]