N'en jetez plus.

[ C'est en secret le corps d'une ombre qui m'enivre à contrecœur. ]

17 octobre 2011

Je ne suis pas folle vous savez.

"Une femme voulant se venger a fait croire à son ex qu'elle avait eu des jumeaux de lui, un garçon mort à la naissance et une fille qui allait très bien. Pour accréditer son histoire, elle a "volé" 82 photos du bébé d'une de ses "amies" Facebook pour les mettre sur son propre profil. Le boyfriend y a cru, jusqu'au jour où il a vu des photos de sa fille imaginaire sur le mur de quelqu'un d'autre. La véritable mère de l'enfant a voulu porter plainte mais le vol de photos de bébés ne représente pas un délit."

08 juillet 2011

Il colle aux doigts, il tache les draps, ton jardin secret.

N'est-ce pas singulier... les sourcils circonflexes d'Olivia Wilde * l'expression "se casser la nénette" * les arcs-en-ciel la nuit et la pluie dans les deux sens * dire "il n'y a pas mort d'homme" à un enterrement * inverser pour avoir des grumeaux de farine dans le chocolat chaud et des grumeaux de cacao dans les crêpes * le doigt dans le trou de la glace qui pète * wild wild wind * boire du champagne sur la plage * des fleurs carnivores qui vomissent et une femme volcan recrachant de la lave comme une éjaculation démoniaque *... [Lire la suite]
Posté par Daisy Rondelle à 08:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 mars 2011

I don't want to start any blasphemous rumours, but I think that God's got a sick sense of humour.

Dans un RER bondé attendu les bras chargés plus de 25 minutes, je me dis que nous sommes collés comme des Apéricubes, mais sans les questions du Trivial Pursuit pour passer le temps. Puis d'un coup je passe en narrateur omniscient ou même pas mais extérieur au récit quoi qu'il en soit et je nous mate tous de bien loin, voyant passer le hangar à bestiaux zombies sur rails, et je me demande moi-même avec la voix mentale de Depardieu : "On est pas bien là, à la fraîche, décontractés du gland ?" Et je me mets à vouloir pouffer dans la... [Lire la suite]
28 février 2011

Le monde appartient à ceux qui savent ce qu'ils veulent et j'ai les mains bien vides.

je distingue mal le désir du dégoût, le désir me dérange, désirer comme être désirée m'indispose, je voudrais m'en passer, faire sans, cesser de me punir, de n'être attirée que par ce qui me repousse, excitée par ce qui m'écoeure me démange l'idée de ne plus céder à ce que je m'impose pour dissimuler tant bien que mal le problème attitré qui est que je ne suis pas très stimulable, je ne suis pas une jouisseuse, tout ne me met pas sans dessus dessous et ce qui m'excite ne me fait pas nécessairement envie, aucun fluide dans mon sang... [Lire la suite]
26 janvier 2011

Whatever, fuck it, but first, coffee.

Revue de presse :"Au fond de vous existe une formidable puissance d'amour - parfois de haine - qui vous fais demander toujours plus à vos partenaires, car vous ne pouvez appréhender l'amour qu'avec passion. OK, très bien, mais, cette semaine, ne cédez pas à votre goût de la contradiction, à votre insatisfaction chronique. Dédramatisez les situations, reposez-vous, reposez-nous !"Mon horoscope lunaire de cette semaine dans le dernier Elle."Il tue son père et le brûle dans la cheminée.Un homme d'une trentaine d'années a... [Lire la suite]
Posté par Daisy Rondelle à 19:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 décembre 2010

Bribes, morts sots, mort aux cons, je ne fais que trépasser.

Opérationnelle, à peu près, au quatorzième café, tout va un peu moins mal dans un monde un peu moins mauvais, paraît-il, si vous me cherchez vous devriez me trouver nichée quelque part dans une écharpe géante, complètement en vrac, la tête dans le sac, je t'embrasse mon Amour à la banane et aux microbes, oui elle m'a mis la fièvre pendant des heures... La grippe.
Posté par Daisy Rondelle à 12:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 novembre 2010

Organic but not Mental.

"Il y a trop de gens à Paris, je n'aime pas sentir leurs odeurs de cuir chevelu, d'aisselles, de fesses quand ils sont sous mon nez, ou pas tant que cela, dans le métro, pouvoir compter leurs points noirs sur le nez tant ils me promiscuitent, les voir d'aussi près que si j'étais en couple avec eux tous, contempler leurs allures neurasthéniques et apathiques, je comprends les gus qui un jour pètent un plomb et qui d'un coup se mettent à canarder à tout va, au hasard des têtes de cons, quand la révolte accumulée se met soudain à... [Lire la suite]
28 novembre 2010

Diaporamoi.

Posté par Daisy Rondelle à 20:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 octobre 2010

Jésus Marie Joseph.

Je me suis réveillée avec en tête la phrase "J'ai envie de faire l'amour avec une vache", c'est bizarre. Je n'ai pas rêvé de l'acte, loin s'en faut et le Dieu du Salon de l'Agriculture m'en garde, foin de scènes zoophiles rodéesques ou à base de produits laitiers et de sensations pures, j'ai simplement imaginé, encore lovée dans les brumes du sommeil, que j'avais envie de créatures femelles à grosses mamelles et au regard monoexpressif. Ce n'est pas bien différent de si j'avais cru vouloir fricoter avec Megan Fox. Ce matin... [Lire la suite]
Posté par Daisy Rondelle à 18:46 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 septembre 2010

Observons l'effet déviant sur votre organisme.

Lille me manque énormément, d'autant que sa braderie a beaucoup fait parler d'elle ces derniers temps /// j'ai trouvé des bagels aux graines de pavot et de sésame au Daily Monop' /// je suis belle chéloïdeusement d'un ulcère à l'oreille /// l'aigreur est plus appétissante assaisonnée à la sauce poétique /// rêvant de ratons laveurs géants qui m'attaqueraient dans des lueurs rouges j'ai vu mon ombre monstrueusement déformée atteindre la colline d'en face /// j'ai envie de bottes en caoutchouc dans les flaques, de feuilles mortes, de... [Lire la suite]