N'en jetez plus.

[ C'est en secret le corps d'une ombre qui m'enivre à contrecœur. ]

03 février 2012

Carton bitumé, feutre asphalté.

J'ai ta Chupa Chups encore emballée, Coca Cola, dans la poche gauche de mon trench, ta langue emballante dans ma bouche, encore plus sucrée, tes mains qui me touchent, collés serrés, et dans ta chambre c'est l'année des méduses sans Valérie Kaprisky, qui tombe à point nommé avec son titre russe d'antivirus. Les cadavres livides ponctuent le parquet, traînent inaboutis, abandonnistes, inertes éponges jetées, le long des tentatives peu fructueuses de débuts d'ébats tendus, forcément, tu m'étonnes, dans ta piaule de geek où les... [Lire la suite]

26 janvier 2012

I was quite impressed until I hit the floor.

Indication : Traumatisme nasal le 18 décembre 2011. Persistance de couleurs et d'un petit oedème résiduel. Résultats : Pas de lésion osseur traumatique décelable. Aération normale des sinus de la face en dehors d'un petit épaississement muqueux d'une cellule ethmoïdale postérieure droite. Les ostiums des sinus maxillaires les canaux naso-frontaux sont perméables de façon bilatérale. Déviation de la cloison nasale à gauche avec un éperon nasal. Présence de variations anatomiques exposant au risque chirurgical : - discrète... [Lire la suite]
Posté par Daisy Rondelle à 23:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 octobre 2011

Nichonneries.

La pudeur, c'est tellement surfait... Après tout, combien de membres parlottent sur les forums de Doctissimo, multipliant leurs frayeurs en espérant les diviser, jouant à agiter les marionnettes spectrales de leurs frousses mutuelles, afin d'envisager le pire pour souffler de soulagement du bénin ? Bonsoir, ma fille !Je t'ai recopié le compte-rendu de l'échographie. ECHOGRAPHIE MAMMAIRE BILATERALE L'exploration échotomographique a été réalisée avec une barrette haute fréquence. Les deux seins sont denses, richement structurés à... [Lire la suite]
Posté par Daisy Rondelle à 21:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 septembre 2011

Colchiques dans les prés, c'est la fin de l'été.

Cet été... Mamie Marcelle m'a appris qu'il était possible de mettre de la confiture dans son yaourt * j'ai eu affaire à des mains expertes mais trop furtivement à mon goût * j'ai marché sur une abeille allergène * je me suis envisagée sur roulettes et parmi les Bruised Beauties avec ou sans eye liner de biche dragueuse * j'ai découvert la ville la plus laide de France * j'ai explosé les moyennes du pleuromètre * j'ai fait mumuse avec des bubulles colorées * je me suis sentie mieux dans les strings de ma boss que dans les jupes de ma... [Lire la suite]
29 août 2011

Je vous ai vu en rêve, vous m'avez dévorée.

Bizarrerie des rêves, ou comment caser mille éléments dans quelques secondes de sommeil, qui en paraissent tellement plus, autant de minutes. Un expresso, une expression, café codé, songe serré, la tentative d'attentat du subconscient qui s'incruste... Collée contre son épaule, j'ai rêvé de lui, de nous. C'était étrange. Je voulais lui faire une fellation, et ne voyais pas son visage, seulement son corps, et, pendant que seuls son ventre, son torse, m'apparaissaient dans le champ, il m'a dit, avec ma voix et ma tête, "C'est presque... [Lire la suite]

17 juillet 2011

La mode passe, le style reste.

Ce qu'il y a de bien avec les soldes c'est que l'on peut en profiter pour s'offrir des basiques, des choses passe-partout, faciles à assortir, des classiques de bon goût, des valeurs sûres dont l'on ne se lassera pas, qui pourront servir pendant des années, utiles les jours de panne d'inspiration vestimentaire, et traversant les âges sans peine et faisant fi des modes, toujours d'actualité... Non ?
Posté par Daisy Rondelle à 14:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 juin 2011

I am the one who's never been your lover even in my dreams.

Une fois encore elle m'a fait faux bond, cette fille de l'air me file entre les doigts.
Posté par Daisy Rondelle à 23:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 juin 2011

Quand y en a marre, y a Malabar, quand c'est la lose, y a la saucisse de Toulouse.

De loin, j'ai cru voir un roman, posé ouvert en deux, oublié dans l'herbe... Si la chose était bien ouverte en deux, c'était en fait une vieille boîte de kebab laissée en plan. Je suis trop romantique pour ce monde-là.
Posté par Daisy Rondelle à 22:51 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,