N'en jetez plus.

[ C'est en secret le corps d'une ombre qui m'enivre à contrecœur. ]

14 août 2010

Le risque est mondial et l'Europe est déjà touchée.

Vous m'aurez à l'usurepar dépit par fêlurece sésamesa morsure son répitsont deux poids deux mesurescharrient varient bavuressavourez la censure sans saisir la césuresuccombez au désir de me déshéritersévissez sur le champ et alors je vous jureque mon corps mon cœur mon cerveau et mes restesmes ossements mes vaisseaux mes aigreurs et mes miasmesseront à vous ravissermonnez cerfs-volantssanctionnez survivantscomme un souffleur de vers je dors sur les caillouxaphone et sans le sou mes rêves ont tourné courbattu reposé à terre... [Lire la suite]
Posté par Daisy Rondelle à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 août 2010

Je souhaite un joyeux anniversaire, à toi, à nous.

The Anniversary - The Cure A year ago today we stood Above this same awakening world I held you You never wanted me to know Another year ago today Before this same awakening world I held you I never meant to let you go There was a moment There always is When time stood still And always was this One endless moment You turn in pain And I always let you go Over and over again A year ago tonight we lay Below this same remembering sky I kissed you You never wanted me to know Another year ago tonight Behind this same... [Lire la suite]
21 juillet 2010

I'll be there to wipe your tears.

[ micro doses de bonne humeur ] j'ai récupéré une teinte de tifs à peu près uniforme et flamboie de nouveau comme un stégobulle * j'ai revu Camille et ses yeux couleur rivière * Josefa ma dit qu'elle aimerait beaucoup m'embaucher puisque je corresponds parfaitement à la boutique et qu'elle me prendrait tout de suite si elle en avait les moyens * je vais peut-être me faire poser des mèches bleues pour être le doublon daltonien de Samantha * une nouvelle saison de "Secret Story" commence et "L'amour est dans le pré"... [Lire la suite]
Posté par Daisy Rondelle à 19:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 juillet 2010

Léchez-moi les babines, je chancelle.

Bel animal au loin sur moi tu louches de vous à moi j'avoue cet élan des pupilles m'en met l'autre à la bouche la bave aux lèvres là-bas les vôtres si loin je crois si rouges j'en tremble tremper frôler feuler de stupeur effleurer affleure la couleur du désir grandissant affolées pétillantes envolées déficientes les papilles palpitent de plaisir je miaule dans la gueule du loup qui m'embrasse le cœur entre les dents je chavire je savoure prendre ma langue à ton goût me suffoque je le savais ma supplique grand classique passe ton tour... [Lire la suite]
Posté par Daisy Rondelle à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 juin 2010

C'est une maison extraordinaire.

Posté par Daisy Rondelle à 14:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 juin 2010

Souffrir par toi n'est pas souffrir, mon cul oui.

J'ai le cœur en vrac de te savoir mal et de me voir refuser l'accès à tes démons. Si je te parle de ce qui me blesse moi aussi, je crains de donner dans le drame, si pour faire diversion je verse dans l'anecdotique, j'ai peur de sembler futile, si dans l'espoir de sauver les apparences je tente la drôlerie, je redoute de te heurter en paraissant ne pas prendre au sérieux la douleur qui te ronge. Si je te laisse en paix, je t'abandonne, si je te cours après, je te harcèle. Tu ne veux pas me donner de nouvelles pour ne pas m'inquiéter,... [Lire la suite]
Posté par Daisy Rondelle à 11:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

30 juin 2010

Paroles sans histoires.

"Tu me manques, tu me manques. Chaque fois que je me retrouve séparée de toi, je me demande comment j'ai fait la précédente. Surtout quand je te sens inaccessible, et que je sais que tu auras remballé ta douleur pour la revoyure, jusqu'à la prochaine fois où tu iras te cacher comme un animal pour souffrir tout seul. Je n'ai pas l'impression que tu me laisses le droit d'essayer de t'aider, et je complexe de te parler de moi et de mes soucis, du coup, par mutisme symétrique et résignation mimétique ou pudique, va savoir. Je me sens... [Lire la suite]
Posté par Daisy Rondelle à 00:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 juin 2010

Coups de soleil et vieilles gothiques.

Cette semaine j'ai : vu Bon Jovi à Bercy aux frais de la princesse du marché noir, découvert la collection de shampoings d'un type qui a des cheveux plus compliqués que les miens, pris deux douches froides pour 6€ dont une dans une cabine trop proche d'un bonhomme qui s'astiquait en gémissant et psalmodiant "le saucisson le saucisson le saucisson", fait pipi popo en apesanteur au dessus du pipi popo papier babioles de milliers d'autres personnes dans des cabines de chantier, été déçue par Kiss mais überconquise par UDO et... [Lire la suite]
27 juin 2010

Insomnie du matin, chagrin, anémie du midi, ennui.

Ce que je préfère c'est un livre qui soit au moins de temps en temps un brin marrant. J'ai lu un tas de classiques, Le retour au pays natal et tout, et j'aime bien, et j'ai lu aussi des livres de guerre et des polars. Mon rêve, c'est un livre qu'on arrive pas à lâcher et quand on l'a fini on voudrait que l'auteur soit un copain, un super-copain et on lui téléphonerait chaque fois qu'on en aurait envie. Mais ça n'arrive pas souvent. J'aimerais assez téléphoner à Karen Blixen. Et à Ring Lardner, sauf que D.B. m'a dit qu'il était mort.... [Lire la suite]
Posté par Daisy Rondelle à 10:55 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :